• Blogue
  • Récit d’une journée pour égayer ton automne!

Récit d’une journée pour égayer ton automne!

21 septembre 2021

L’automne, c’est ma saison favorite. Et oui, il fait plus frais et parfois il pleut… mais j’adore ça ! C’est pourquoi, chaque automne, je m’accorde une journée (juste pour moi) et je me fais plaisir. Voici le récit de ma dernière sortie en solo.

Je l’avoue, je suis une lève-tôt (très tôt même). Vêtue de mon peignoir Amerispa (le plus confortable de tous), je regarde le soleil se lever par la fenêtre de mon salon. C’est superbe ! Le ciel est rose et il y a de la brume au-dessus de la rivière. Une magnifique journée d’automne s’annonce. Tout ce qu’il me manque, c’est un bon (et grand) café accompagné d’un délicieux muffin aux pommes (un de mes fruits préférés). Je m’habille et me dirige à la Maison de Bibi pour mon premier arrêt de la journée. C’est là où l’on cuisine le meilleur muffin aux pommes en ville ! Avec le chaleureux décor du restaurant, l’odeur des petits déjeuners et du café, c’est relaxant et tellement réconfortant ! Je m’installe sur la terrasse, mais j’ai un petit frisson. Après mon muffin, j’irai magasiner une «petite laine» à la boutique L’Angélaine juste en face !

Psitt ! Voici la recette secrète de leurs muffins aux pommes.

Muffin aux pommes de chez Bibi

Ingrédients

  • 2/3 de tasse d’huile de tournesol;
  • 2 œufs;
  • ¾ de tasse de sucre;
  • 1 à 2 pommes râpées sans la pelure;
  • 2 tasses de farine;
  • 2 cuillères à thé de poudre à pâte.

Méthodes

  • Préchauffer le four à 350°F.
  • Mélanger les 4 premiers ingrédients.
  • Ajouter la farine et la poudre à pâte et bien mélanger.
  • Disposer également dans 12 moules à muffins.
  • Saupoudrer sur chaque muffin un mélange de 3 cuillères à table de sucre et 1 cuillère à thé de cannelle.
  • Cuire au four 20 minutes ou jusqu’à ce qu’un cure-dent en ressorte propre.
  • À déguster chaud avec une pointe de beurre.

 

Mon café terminé et mon muffin englouti, je traverse à la boutique l’Angélaine. Je déniche un super chandail en laine d’Angora et je me laisse tenter par une paire de bas (tsé leur fameux bas de laine dont tout le monde parle).

Aussitôt sortie de la boutique, j’enfile mon chandail (et mes bas!) et je marche vers le Quai de Sainte-Angèle pour profiter de la magnifique journée. Bien sûr, la vue est encore une fois époustouflante et les bateaux impressionnants, mais si vous aimez l’automne, je vous suggère d’aller marcher au Parc régional de la rivière Gentilly, au Parc écologique Godefroy (vous en profiterez pour jeter un coup d’œil au Parc des Gnomes) et au Moulin Michel. Vous serez émerveillé par la splendeur de la nature. Les amateurs de chiens seront choyés, car ils sont acceptés dans ces sentiers.

Pour les oiseaux de nuit, c’est du côté du Centre de la Biodiversité (avec le circuit L’Écho des origines) que vous devez vous tourner. Ce circuit interactif en forêt (de 1,8 km) est offert les vendredis et samedis des mois de septembre et octobre, et ce, jusqu’à l’Action de grâce.

Prenez le temps d’observer, de voir et de sentir l’automne qui, au Québec, est fabuleux !

Bon, revenons au récit de ma journée. L’avant-midi se fane, mais le soleil est encore bien présent. Je regagne ma voiture et, après avoir fait quelques kilomètres, je m’arrête à la Ferme du Joual Vair. J’avais envie de découvrir le monde équestre (l’instant d’une heure d’équitation). Un des propriétaires, Bernard Giles, m’accueille avec Blacky, un imposant cheval noir (ne me demandez pas quelle race, je ne connais absolument rien aux chevaux !). Il le prépare pour notre randonnée de 60 minutes tout en m’expliquant les règles à suivre et le parcours.

Disons que je suis fébrile, mais surtout stressée par cette aventure. Bernard sait me mettre en confiance et m’assure que Blacky est un vieux cheval qui est habitué aux randonnées. Selon lui, il pourrait faire le trajet seul, sans guide (ce qui me rassure un peu). Et hop, me voilà en selle pour 60 minutes. Mon cheval suit (de très près) celui de Bernard (qui est beaucoup plus fringant que le mien !). Mon escapade me transporte ailleurs, loin du quotidien et de l’ordinaire. Imaginez-vous chevaucher dans un décor incroyable de vertes prairies vallonnées et de forêts aux mille sentiers, rivières et dunes de sable. Et bien, c’est ça que je vis. Toutes ces terres sont juste derrière la ferme. Je n’en reviens tout simplement pas.

Après quelques minutes de pas (je parle bien de l’allure du cheval), Bernard me demande si je veux essayer le trot et le galop. C’est avec un grand enthousiasme que je lui réponds par l’affirmative. Le trot est une allure sautée. Selon les explications de Bernard, je dois me prendre appui dans mes étriers un temps sur 2 (plus facile à dire qu’à faire). Après quelques secondes, je réussis. Yé ! Mais ce n’est pas terminé, on passe maintenant au galop. Ça ressemble beaucoup au trot, mais en beaucoup plus rapide. J’ai mal aux fesses, mais je m’amuse comme une enfant. Je ris, je suis excitée et j’ai beaucoup, beaucoup de plaisir.

En apercevant la ferme au loin, je sais que ma randonnée tire à sa fin et je suis triste. J’aurais aimé en faire davantage. C’est à ce moment que Bernard m’annonce que nous rentrons au bercail.

Après cette émouvante randonnée, j’ai envie d’un bon dîner et de me réchauffer un peu. J’embarque dans ma voiture (je sens un peu le cheval, mais tant pis) et conduis jusqu’au Pub au Cochon fumé. Je m’assois et commande un petit Hot Shot (question de me réchauffer un peu). C’est à ce moment que je constate que le décor à changé. Et oui ! Jasmine, la propriétaire, à fait de superbes rénovations. Je commande mon repas et, en discutant avec le barman, j’apprend que le resto met en vedette un drink par semaine. Je vais devoir revenir pour un 5 à 7 !

La panse bien remplie, je suis d’aplomb pour une autre activité. Cette fois, je pars découvrir les vergers de Bécancour (question de cueillir des pommes pour cuisiner de bonnes collations aux enfants). Pour découvrir tous les détails de mon aventure, consulte cet article de blogue.

Épuisé de ma cueillette, je me rends à l’Auberge Godefroy pour me faire dorloter avec un massage de 90 minutes au Centre Amerispa (j’ai reçu un chèque cadeau à mon anniversaire, autant en profiter !). Je choisis un massage aux pierres chaudes. Disons que je me suis (un peu) endormie pendant le massage. Ça veut tout dire, non? Un peu écouettée, je sors de la salle de massothérapie et je me dirige vers l’espace Aqua-détente 4 saisons (qui a été rénové). Cet espace est un cadeau du ciel (spa extérieur, sauna, piscine). Tout y est pour une relaxation profonde. Après au moins une heure de détente, c’est déjà l’heure du souper.

C’est à ce moment que je me rappelle que le chef de l’Auberge met les saveurs de l’automne de l’avant avec son menu «Festin d’automne» (disponible dès la mi-octobre). Je ne sais pas si je vous l’ai déjà dit, mais ce que j’aime par-dessus tout, à l’automne, ce sont les bons plats réconfortants (je suis un peu gourmande). Il n’est donc pas question que je parte d’ici sans y avoir goûté. D’ailleurs, j’avais envie de partager avec vous la recette de la marmite fumante qui est sur ce menu spécial… un vrai délice !

Marmite fumante de l’Auberge Godefroy

Ingrédients

    • 100 g de beurre;
    • 600 g d’oignons émincés;
    • 1625 g (environ 4 unités) de courges poivrées épluchées et coupées en morceaux;
    • 1,8 litre de bouillon de poulet;
    • Sel et poivre au goût;
  • 200 ml de crème 35 %
Méthodes

  • Fondre le beurre et caraméliser les oignons légèrement.
  • Ajouter les courges et le bouillon de poulet.
  • Saler et poivrer légèrement.
  • Cuire environ 30 minutes à semi-couvert.
  • Réduire en purée au mélangeur.
  • Remettre sur le feu, crémer et rectifier l’assaisonnement.
  • Croûtons: trancher une baguette de pain et cuire au four. Déposer un peu de fromage râpé et remettre au four pour le fondre.
Commentaires: Au service, déposer une brunoise de pommes au centre du potage et accompagner de croûtons au cheddar fort.

Quantité: 10 à 12 portions.

 

Je retourne chez moi vidée, mais énergisée. Dès que je franchis la porte de la maison, ma famille (surtout mes enfants) me saute au cou et me fait des tonnes de câlins. Je leur raconte le récit de ma journée. Elle m’écoute attentivement et, à la fin, me demande si elle pourra m’accompagner la prochaine fois. C’est avec un grand sourire que je leur réponds oui, et ce, sans hésiter.

Profitez, vous aussi, de votre automne pour combler vos 5 sens et faire le plein d’énergie avant la période hivernale ! Allez, sortez, baladez-vous et explorez notre superbe ville qui gagne à être visitée !